Suivez nous

Compter les femmes pour que les femmes comptent

Faut-il être un homme pour lever des fonds ? - Madame Figaro

Pas de parité entre start-uppeuses et start-uppeurs français avant… 2090 !

Au rythme actuel, nous devrions donc patienter plus de soixante-dix ans pour que nos entrepreneures soient logées à la même enseigne que leurs homologues masculins. Sensiblement mieux qu’en Allemagne, où il faudrait attendre 2139, sensiblement pire qu’au Royaume-Uni où la parité serait atteinte dès 2067 !

C’est ce qui était alors ressorti du baromètre établi en 2019, à partir des situations de 15 000 start-ups françaises, britanniques et allemandes, et innovant dans tous les secteurs de la tech par le Boston Consulting Group (BCG) pour Sista, collectif d’entrepreneures et investisseures.

Ces inégalités persistent malgré nos efforts. Elles reflètent notamment des biais cognitifs inconscients, dans nos processus de recrutement, de qualification des candidatures, ou encore dans notre communication.

Après l’engagement de 50 VC français en 2019, c’est au tour des incubateurs et des accélérateurs, réunis dans le collectif de La Boussole, de s’attaquer au sujet de la parité dans l’écosystème tech français.

Face à nos propres biais, la bonne volonté ne suffit pas : il nous faut mettre en place des processus qui les corrigent. Collectivement, avec les incubateurs et accélérateurs du réseau La Boussole, nous avons décidé de nous engager à fournir nos meilleurs efforts en signant la charte SISTA.

 

La charte SISTA

Nous nous engageons d’abord à mesurer la mixité dans nos programmes d’accompagnement. Nous nous engageons à compter les femmes pour que les femmes comptent. La mesure précède l’action.

Nous nous engageons à appliquer des méthodes de sélection plus inclusives, notamment en augmentant le nombre de femmes dans nos jury de sélection et dans les équipes d’accompagnement, ou encore en proposant systématiquement un RDV de debriefing pour les entrepreneuses non-sélectionnées pour nos programmes.

Nous nous engageons à améliorer notre communication et à faire rayonner ces bonnes pratiques dans l’écosystème.

L’ensemble de ces engagements a pour but de nous conduire à un objectif de 50 % en 2025 de startups fondées ou co-fondées par des femmes dans nos programmes d’accompagnement.

Découvrez en détail toutes les mesures que nous nous engageons à mettre en place dans les mois à venir.

Voir toutes nos actualités